top of page
Rechercher

Quel photographe pour votre entreprise ?

Dernière mise à jour : 13 nov. 2023

Vous êtes un professionnel et vous souhaitez renforcer votre image de marque ? Vous avez besoin de photos d’une qualité irréprochable pour véhiculer une bonne image auprès de vos prospects ? Vous souhaitez mettre en avant vos équipes et les valoriser dans votre stratégie de communication ?


Le choix d'un photographe pour votre entreprise est une décision importante. Les images qu’il prendra seront certainement diffusées sur votre site web et sur vos différents canaux de communication. Ces photos vont jouer un rôle essentiel dans la perception qu’auront les consommateurs et même vos futures recrues de votre structure !


À travers cet article, je vous propose d’aborder les points principaux qu’il me semble important d’aborder pour choisir le photographe qui sera en adéquation avec votre stratégie de communication.


1. Le style et la spécialité du photographe :

Les photographes sont souvent polyvalents mais il y a tout de même des limites. Vous trouverez rarement un photographe autant spécialisé dans la photo animalière que dans la photo de produits, ou autant de photos de bébés que de photos culinaires.


Même si une photo d’un pélican, d’un bol de soupe et du Mont Everest restent des photos, il faut avoir conscience qu’à l’instar des autres métiers, les photographes ont aussi des spécialités.


Vous choisissez un photographe pour l’adéquation entre son travail et vos besoins. Même s’il est de son devoir de tenir compte de votre identité de marque ou de votre personnalité, il conservera forcément son style photographique, alors autant le choisir en ayant conscience de cela.


2. La réputation du photographe :

Sans grande surprise, la réputation du photographe en dira long sur la qualité du travail et le professionnalisme de celui-ci. Toutefois je ne m’attarderai pas sur le sujet pour deux raisons principales :

  • On tend plus à mettre un avis lorsqu’on est mécontent d’un service que lorsqu’il nous satisfait

  • Les photographes, comme de nombreux artisans, ne sont pas toujours de bons communicants

Un photographe peut avoir une excellente réputation auprès de son écosystème et de ses anciens clients, mais n’avoir aucun avis Google malgré ses nombreuses années de carrière.


Dans ce cas, n’hésitez pas à prévoir un échange préalable avec lui pour comprendre ses processus de travail et son parcours, lui demander ses références et/ou tout simplement de vous appuyer sur les autres critères de cet article.


3. Le budget

Sans doute le sujet le plus sensible : le budget. Le coût d’une prestation s’évalue au cas par cas. Elle dépend de nombreux critères, tels que le temps de préparation, de présence, les conditions de prises de vue ou encore la complexité de la demande.


J’aborderai donc ici uniquement les points qui me semblent clefs.


Dans un contexte économique où le budget, particulièrement pour la communication et le marketing, est de plus en plus restreint, il peut être tentant d’essayer de négocier les tarifs du photographe ou de choisir le moins cher. Pourtant, au vu de l’impact que les images peuvent avoir, il est préférable d’opter pour un autre procédé.


Après avoir établi vos besoins photos en interne, le mieux sera d’appliquer le même processus de recherche que pour tout autre prestataire.


La première phase consiste donc en une prise de contact de plusieurs photographes pour établir des devis et commencer à appréhender leurs méthodes de travail. Pour autant, je vous déconseille fortement de fonder votre choix sur l’unique critère du prix. Le prix d’une prestation n’indique pas le sérieux ni la rigueur du photographe mais surtout, comme pour toute profession, un photographe qui se brade est rarement un photographe expérimenté.


Sans mystère, il existe aussi un « effet de gamme » chez les photographes. En pratiquant des tarifs particulièrement bas, il y a fort à parier que le photographe fasse le choix de résultats moins aboutis de manière à passer moins de temps en post-traitement et ainsi conserver sa rentabilité.


Dans le cas où le résultat ne vous comble pas, vous aurez payé pour des photos que vous n’exploiterez jamais. Il vous faudra alors reprendre tout le processus de recherche du prestataire depuis le début (recherche du photographe, échanges préalables, organisation de la séance, paiement, attente avant la réception des résultats finaux). Et le temps, c’est aussi de l’argent.


Pour éviter de perdre votre temps et votre argent, je vous recommande de prioriser la qualité du travail et d’avoir en tête qu’un expert se rémunère au prix juste, quelle que soit l’activité exercée.


Considérez le retour sur investissement (ROI) en pensant sur du moyen ou long terme. Des images de qualité auront un impact positif sur la perception de votre entreprise par vos parties prenantes et sur vos ventes. Par exemple, l’un de mes clients m’a confié que grâce aux trombinoscopes de ses équipes, son chiffre d’affaires a augmenté d’un tiers dans la période la plus creuse de l’année !


Il peut être possible de trouver un compromis : Dès les premiers échanges, prenez le temps de décrire de manière détaillée vos attentes et pourquoi pas le budget que vous souhaitez y allouer. Il sera du rôle du photographe de vous dire si la mission est réalisable en l’état ou s’il faudra l’adapter.


4. La bonne compréhension du client :

Tout bon prestataire ne se contente pas d’une simple prise de contact et de la signature d’un devis pour se mettre à la tâche. Il me paraît important de creuser un peu les raisons qui vous poussent à aller vers lui. Il doit aussi comprendre votre environnement de travail et votre identité de marque afin de rester cohérent dans la réalisation de son travail.


Les photos sont-elles destinées à rester en interne ? A être diffusées ? Sur quels canaux ?

De même, quel est votre cœur de cible ? Le BtoB ? Le BtoC ? Quelle tranche d’âge visez-vous ?


A mon sens, un bon photographe est celui qui, sans pour autant trahir son style, saura comprendre votre besoin et vous proposer des réalisations correspondant à votre identité.


5. La communication et la gestion de la relation client :

Je suis persuadée qu’être attentif et réactif aux sollicitations du client démontre déjà un certain professionnalisme.


Attention tout de même ! Je n’entends pas par là que le photographe doit répondre dans les minutes qui suivent à votre mail mais plutôt que conserver un délai raisonnable de réponse est déjà bon signe.


Qu’est-ce qu’un délai raisonnable ? J’imagine que tout dépend de l’urgence et de la complexité de votre demande. Il sera à vous et au photographe d’en juger. Mais vous pouvez partir du principe qu’un photographe qui répond 3 semaines après votre prise de contact n’est peut-être pas le plus adapté sauf bien sûr s’il est en mission longue, malade ou en congé, bien que dans l’un de ces cas, il vous donnera certainement une explication pour ce délai à son retour.


A nouveau, comme pour toute activité professionnelle, agir selon un certain cadre professionnel et être transparent lors des échanges me semble indispensable.


Enfin, considérez votre photographe comme le partenaire de votre projet. Impliquez-le dans la planification et la création des images. Soyez ouvert à ses suggestions et à sa créativité, tout en maintenant vos exigences et vos objectifs clairs.



Posts récents

Voir tout

Comentários


bottom of page